Les AMAP – Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne – sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance.

Principe

Une AMAP est :

  • pour le consommateur, des aliments frais, de saison, souvent biologiques, produits à partir de variétés végétales ou races animales de terroir ou anciennes ;
  • un prix équitable pour les deux partenaires.

Une telle association est considérée comme participant de l’économie solidaire, selon les critères suivants :

  • un lien direct, sans intermédiaire, entre le producteur et le consommateur ;
  • les consommateurs s’engagent à l’avance, pour une saison de production ;
  • ils partagent les aléas climatiques qui peuvent modifier à la baisse, la quantité de produits calculée et
  • planifiée par le producteur ;
  • le prix du panier est calculé en fonction des coûts de productions et non pas au poids de la marchandise3.

Le fermier amortit les aléas de l’économie de marché (il a une vision sur plusieurs mois) et garde une indépendance par rapport au système de grande distribution ; quant aux consommateurs, ils peuvent directement suivre et influencer le mode de culture (souvent biologique ou biodynamique ou agriculture durable).

Les AMAP ont également les ambitions suivantes :

  • favoriser un dialogue social autour de la sécurité alimentaire et du goût ;
  • respecter la biodiversité ;
  • mieux gérer le foncier et maintenir des terres fertiles ;
  • agir pour l’emploi, par l’installation de nouveaux jeunes agriculteurs ;
  • instaurer des animations sur la ferme, en favorisant le volet pédagogique sur la nature et l’environnement ;
  • contribuer à réduire la consommation énergétique en utilisant des légumes produits à côté de son domicile ;
  • ré-impliquer le consommateur dans ses choix de consommation.

Fonctionnement

Le partenariat est assuré par un comité de bénévoles qui participe au fonctionnement de l’AMAP.

Ses fonctions sont d’assurer le lien avec le producteur pour la communication et l’information, de rechercher d’autres consommateurs, de prendre les inscriptions, d’organiser la distribution, etc.

Producteur et consommateurs sont liés par un contrat dans lequel l’agriculteur s’engage à fournir aux consommateurs un panier par semaine de produits à un prix équitable défini en toute transparence, tandis que les consommateurs s’engagent, en toute connaissance des diverses contraintes, à effectuer à tour de rôle une permanence à l’accueil de la distribution, voire à effectuer ponctuellement sur l’exploitation des tâches en groupe (désherbage, récoltes…).

+ d’infos sur ce qu’est une AMAP

Liste des AMAP

Cartographie

Voir en plein écran

Le réseau AMAP en Ile-de-France

Depuis la création des premières AMAP en Île-de-France en 2003, elles se sont multipliées à un rythme exponentiel portant à 300 le nombre de groupes en ce début 2016, soit plus de 15 000 familles d’amapiens travaillant avec 160 producteurs. Basé sur des partenariats innovants et responsables entre paysans et consommateurs, le contrat AMAP est devenu un levier politique et citoyen pour qu’une autre dynamique agricole puisse exister à travers des circuits courts et des engagements environnementaux.

Mais si l’offre de « circuits courts » a littéralement explosé (un agriculteur sur cinq vend aujourd’hui en circuit court), le mouvement des AMAP représente une véritable opportunité pour l’agriculture régionale : loin de s’en tenir à l’ouverture de nouveaux débouchés commerciaux, le principe du contrat AMAP repose sur des principes de solidarité, de salaire décent pour les producteurs, de transparence, de respect de l’environnement et de proximité.

Le réseau des AMAP Ile de France est la structure régionale de ce mouvement. Si sa mission principale demeure la promotion et l’aide à la création d’AMAP, il mobilise aujourd’hui une bonne partie de son énergie à multiplier des actions visant à favoriser l’installation de jeunes producteurs en impliquant également les groupes de citoyens et les collectivités locales. Par ailleurs, il assure l’animation et la structuration de son réseau en tant que lieu d’échange, d’accompagnement et de mutualisation des pratiques amapiennes.

Le développement de l’agriculture paysanne passe en premier lieu par les producteurs eux-mêmes. Tant dans leur pratique que dans leur relation avec les groupes, ils favorisent et concrétisent sa mise en oeuvre et sa construction progressive. Mais cette action ne peut être le fait des agriculteurs seuls, elle doit être soutenue collectivement, en particulier sur le territoire francilien où la pression foncière est renforcée par l’extension urbaine

Contact

Réseau Amap Île-de-France
Mundo-M – 47 avenue Pasteur 93100 MONTREUIL
Métro : Mairie de Montreuil / Bus : Bus 115 arrêt Hoche
Tel : 09 52 91 79 95
email : contact@amap-idf.org

Siteweb : http://www.amap-idf.org